au jardin, cuisine, naturopathie, phytothérapie, zéro déchet

mes amies sauvages: #1 LES ORTIES

mes amies sauvages l'ortie
l’ortie Urtica Dioica

Je vous avais promis de vous amener avec moi à la cueillette: donc voilà je vous embarque à la découverte de l’ortie (Urtica Dioica). De toutes les plantes sauvages comestibles, l’ortie est surement celle que tout le monde connait et pour laquelle c’est difficile de se tromper. Qui d’entre vous n’a jamais rencontré des orties lors d’une promenade dans la nature?

Les orties poussent partout et pendant toute l’année. Elles sont considérées comme de mauvaises herbes par les jardiniers mais en réalité sont très précieuses pour notre alimentation.

Elles sont très riches en vitamines et minéraux, tant qu’on les considère comme un puissant remineralisant. Elles sont aussi un de végétaux les plus riche en protéines. L’ortie nous aide aussi à nous détoxiquer et à nous débarrasser des métaux lourds, parce qu’elle a une très grande capacité d’absorption.

Comment les cueillir

Si on parle de plaisir de la cueillette on ne parle surement pas de l’ortie! Non, je rigole. Même cueillir l’ortie peut être un plaisir, il faut seulement prendre des précautions. Moi je ne prends pas de risque et je mets des gants! Mais si toutefois on est sortie sans en avoir, on peut cueillir les jeunes feuilles sans se faire piquer: il faut les prendre par le bas, car les poils urticants se trouvent sur les feuilles!

On recueille les premières feuilles sur le sommet (les pointes, soit 4 à 8 feuilles), qui sont plus tendres et moins fibreuses. Il faut faire attention à l’endroit où l’on la cueille ne soit pas pollué, car l’ortie absorbe tous les polluants qui l’entourent. Selon la nécessité il faudra peut être la rincer avec de l’eau citronnée ou vinaigrée.

Il faut la cueillir avant qu’elle fleurisse, car après son gout change. On conseille de faire sa cueillette au printemps et en été, car elle est plus riche en principes actifs.

L’ortie peut se manger crue, en pesto, cuite comme des épinard ou on peut aussi la faire sécher.

Pour la faire sécher il faut la protéger de la lumière. Moi je les étale dans un sachet en papier. On sait qu’elle est sèche à point quand elle croque et se réduit en poudre.

…places aux recettes!

Boulettes aux orties vég

mes boulettes aux orties
mes boulettes d’ortie veg

ingredients:

  • un sac d’ortie fraiches
  • une baguette sèchée
  • 3 patates crues
  • 2 oeufs
  • 1 oignon
  • de proteines de soja
  • du bouillon
  • de la panure
  • sel, poivre, paprika

comment faire

On réhydrate les protéines de soja dans un bol de bouillon. Dans le même bouillon j’ai fait tremper aussi le pain sec.

pour première chose j’ai râpé les patates, coupé finement l’oignon et les orties. Ensuite j’ai fait cuire les orties quelques minutes dans de l’eau bouillante (si vous ne mettez pas de sel vous pourrez ensuite utiliser cette eau, gorgée de minéraux, pour arroser vos plantes). Je les ai bien égouttées et je les ai mis dans mon robot, avec les patates, les protéines, le pain sec, l’oignon, les oeufs. J’ai mélangé. Il m’a fallu rajouter de la panure pour donner plus de consistance à mon appareil.

J’ai ensuite moulé les boulettes à la main et je les ai faites cuire dans de l’huile à friture, en les tournant régulièrement pour qu’elles dorent des deux côtés.

L’eau d’ortie

Il faut faire tremper dans de l’eau pendant toute une nuit. Quand vous la boirez le lendemain, l’eau aura un subtil gout de banane. Mais surtout elle aura capté une bonne partie des minéraux dont l’ortie est si riche et elle est tonifiante. Donc à boire le matin et pas le soir…

plus d’info sur l’ortie sur youtube:

d’autres recettes à base d’ortie:

Francesca Manna Naturopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *