au cabinet, femmes, livres, naturopathie

quelques choses à savoir sur la pilule

quelques choses que je veux vous dire sur la pilule anticonceptionnelle
quelques choses à savoir sur la pilule anticonceptionnelle

Après mon indignation du dépassement day (sur Facebook et instagram) je fait suivre tout naturellement ce message d’information sur (ou plutôt contre?!) la pilule anticonceptionnelle.

Ce n’est pas mon rôle de vous dire de ne pas la prendre ou de l’arrêter, mais je milite pour une contraception consciente et plus (eco)responsable. Et je crois encore une fois qu’on fait nos meilleurs choix que lorsqu’on est correctement informé(e)s.

J’ai été la première, dans ma jeunesse insouciante, à être soulagée de pouvoir la prendre. La pilule était l’Eldorado d’une sexualité libérée et insouciante. Ca me débarrassait, moi jeune femme, de la peur de rester enceinte. Je l’ai prise pendant des années, sans trop me poser des questions. Finalement je l’ai arrêté lorsque j’ai commencé à penser de vouloir un enfant, et non pas pour les désagréments qu’elle me causait déjà (manque de libido, baisse de morale etc). Par chance je n’ai eu aucun souci à rester enceinte. En réalité cela c’est arrivé super rapidement.

Mais avec la conscience et les connaissances acquises avec les années je vois les choses bien différemment aujourd’hui. Avec le recul je comprend mieux la raison de certains problèmes que j’ai eu. Et j’espère pouvoir conseiller à ma fille des alternatives naturelles. Cela pour plein de bonnes raisons:

1

la pilule anticonceptionnelle berne notre corps en faisant croire à notre hypophyse que nous sommes enceinte

2

tout notre système hormonale est mis au repos. 

3

la pilule est pour cette raison un de principaux perturbateurs endocriniens

4

le corps va avoir besoin de temps pour retrouver son rythme naturel lors qu’on se decide à l’arrêter

5

pendant toute la période de prise de la pilule nous ne bénéficions pas des bénéfices de nos hormones: les œstrogènes et la progestérone

6

les saignements qu’on a sous pilule ne sont pas des vraies menstruations

7

la pilule peut faire baisser la libido et enduire des changements significatifs dans notre humeur 

8

prendre la pilule augmente le risque de developper un cancer hormono-dépendant (seins, utérus, ovaires etc) et/ou d’avoir des accidents vasculaires cérébraux

9

la pilule puise dans nos réserves et nous carence en vitamines (B9,B12,C) et minéraux (zinc, fer, magnesium, sélénium etc)

10

lorsque nous prenons des contraceptifs hormonaux nous les relâchons dans la nature à chaque fois que nous faisons pipi. il en suit une grandissante féminisation des poissons.

Le discours peut être légèrement différents concernant les autres contraceptifs hormonaux: l’anneau, l’implant, le diu hormonal. Et on peut nuancer selon le type de pilule. Car la quantité et le type d’hormones contenue dans chaque produit est differente. Mais la quantité d’hormones relâchés dans la nature reste quand même très importante et merite une réflexion globale sur le sujet.

Francesca

pour aller plus loins sur le sujet:

– les livres sur la pilule est ses effets néfastes se multiplient mais celui-là reste un pilier: « J’arrête la pilule » de Sabrina Debusquat (une vraie mine d’infos, un poings dans l’estomac)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.