Catégories
aromathérapie livres naturopathie phytothérapie

quelques curiosités sur les huiles essentielles

QUELQUES CURIOSITÉS SUR LES HUILES ESSENTIELLES

Je suis en train de rédiger mon dernier devoir du module de Photo-Aromathérapie et je ne cesse pas de m’émerveiller des incroyables propriétés que les huiles essentielles ont.

L’aromathérapie est une discipline plus complexe que la phytothérapie. Pour s’en servir on ne peut pas improviser et il faut bien se documenter ou se faire guider par un professionnel, Il y a des posologies précises à respecter et des contre-indications auxquelles faire attention.

Je partage avec vous quelques informations que j’ai découvert pendant mes études.

huiles essentielles christin hume from un splash
Christin Hume form Unsplash
  • Les huiles essentielles sont le moyen le plus puissant, efficace et rapide de se soigner par les plantes
  • On les appelles huiles parce il s’agit de substances qui ne sont pas solubles dans l’eau, mais elles ne sont pas grasses et elles peuvent s’évaporer (attention!)
  • On les définit comme « essentielles » car elle constituent la lymphe vitale et l’essence odorante de la plante à partir de laquelle on l’extrait. C’est un concentré de proprietés qui permet la survie de la plante face aux agressions extérieures et ces proprietés nous sommes transmises en quelques gouttes!
  • Elles ont une consistance translucide. Si elles sont opaques elles pourraient être de synthèse (sauf les huiles de PATCHOULI, AMYRIS et SANTAL qui ont une opalescence naturelle due à des particules de fer en suspension)
  • Elles n’agissent pas par magie, mais selon la chimie. Chaque huile est constituée d’un nombre très grand de molécules, chacune avec ses propriétés. On en a isolé certaines en laboratoire, mais c’est en synergie avec les autres qu’elles expriment tout leur pouvoir. Valnet, le père de l’aromathérapie nous dit : « L’ essence naturelle et totale se montre plus active que son constituant principal. Par ailleurs, les constituants moindres en pourcentage sont plus actifs que le constituant principal »*
  • On peut faire des mélanges d’huiles essentielles, qui sont encore plus puissants et efficaces qu’ une huile seule. On dit pour les huiles essentielles que 1+1=3!
  • D’une même plante on peut extraire différentes huiles essentielles, selon la partie de la plante qu’on utilise. Chacune des ces huiles a avec des propriétés bien distinctes. C’est le cas en particulier pour l’oranger qui nous donne les huiles essentielles de NEROLI (à partir des fleurs = apaisante), PETIT GRAIN BIGARADE (jeunes rameaux et feuilles = antispasmodique, indiquée pour les rhumatisme et l’insomnie), ORANGE (de la peau du fruit = indiquée pour les troubles digestifs et l’anxiété).
  • Une même plante développe selon la région dans laquelle elle pousse, le terrain, l’altitude un different chemotype, l’ensemble de ses propriétés chimiques, soit sa carte d’identité qui permet de l’identifier. Le THYM (Thymus vulgaris), par exemple, quand il est cultivé en plaine et en terre aride donne l’huile essentielle de THYM A CARVACROL, très agressive sur la peau et dangereuse pour le foie; si la même plante pousse plus en altitude donne le THYM A LINALOL, dit Thym doux, car il est facilement supportée par la peau. (il y a 7 différents chémotypes de Thym!!)
  • Elles ont toutes l’incroyable propriété appelée « élection » : n’importe où on les applique sur le corps, leurs principes actifs ont le pouvoir d’atteindre rapidement, par la circulation sanguine et lymphatique, l’organe ou la fonction qui en a le plus besoin
  • Elles ont toutes une action revitalisante et antibiotique (mais ne provoquent pas de résistance: leurs efficacité perdure au fil des utilisations!)

Comme vous l’aurez compris je suis complètement amoureuse de ces précieux nectars! Si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à m’appeler!

Francesca Manna – thérapeute

* Jean Valnet : « L’aromathérapie – Se soigner par les huiles essentielles » Le livre de poche