Catégories
cuisine zéro déchet

quelques glaces « healthy »

QUELQUES GLACES « HEALTY »

Je ne sais pas vous, mais chez nous avec la chaleur nous avons envie de glaces (c’est peut être à cause de mes origines italiennes?).

Les glaces industrielles sont malheureusement riches en mauvaises graisses et en sucre. Donc il serait mieux de les éviter.

Mais pourquoi s’en priver? J’ai découvert quelques recettes faciles et sympa pour ne pas renoncer aux glaces et sans avoir forcement besoin de beaucoup d’outils (encore moins de la super encombrante sorbetière!).

une glace résout tous les problèmes
Photo by Brendan Church on Unsplash

SORBET PASTEQUE MANGUE

Mixer de la mangue et de la pastèque. Mettre au congélateur dans les moules à glaces. Le tour est joué. Bien sur on peut changer les fruits selon les gouts et ce qu’on a sous la main.

On peut aussi rajouter au mélange des jus de fruits fraichement pressés ou des compotes.

glaces aux fruits
Photo by Daniel Öberg on Unsplash

GLACE BANANE CACAO

ingredients:

  • 2 bananes
  • du cacao en poudre
  • du lait (végétale ou non)

Mettre les bananes coupées en rondelles au moins 8 h au congélateur. mixer avec le lait et le cacao. On peut agrémenter avec des noisettes, des noix ou de copeaux de chocolat noir.

BARRES AU YAOURT/ FROZEN BARK

  • yaourt grec
  • du miel (facultatif)
  • des fruits frais et/ou secs
  • du chocolat, ou de la coco râpée ou ce que vous avez!
  • papier four
  • un plat

On mélange le yaourt grec avec une cuillère de miel et avec les fruits frais coupés en morceaux. Ensuite on le pose dans le plat recouvert de papier four. On saupoudre avec les fruits secs en petits morceaux (ou avec de la farine de coco, des morceaux de chocolat noir, des biscuits émiettés etc.) Pour terminer on dépose le tout au congélateur pour au moins une nuit. Quand on le sort du frigo on peut le casser pour le manger en morceau.

Selon les dimensions du plat on peut changer l’épaisseur de la glace. Sur une plus grande épaisseur on peut envisager de couper des cubes monodoses.

Bon c’était juste le point de départ mais les possibilités sont infinies. Pour plus d’idées regardez ici

Francesca Manna – Thérapeute

Catégories
à voir cuisine

les délices de Tokio

LES DELICES DE TOKIO

Je suis, depuis mon adolescence, amoureuse du Japon et tout ce est lié à la culture japonaise. Quand j’était à l’université j’avais même essayé d’étudier la langue, mais ça s’est avéré trop long et compliqué et j’ai abbandonné (mais je garde les cahiers de l’époque pour quand j’en aurais le temps. quand?)


La cuisine japonaise est ce qu’il y a de plus raffiné que je connaisse. Loin devant la haute cuisine française. Ce n’est pas que du sushi, bien loin de là. Surtout que même le sushi, le vrai, n’a rien à voir à ce qu’on peut trouver dans la majeur partie des restaurants « japonais ». Dans les vrai sushi bar au Japon il y a une personne qui s’occupe que de préparer le riz, et même pour avoir ce poste à du faire un très long apprentissage. On utilise des ingrédients simple, comme des carottes, par exemple, sauf qu’on met une minutie de malade juste pour les couper. Le visuel est d’une importance suprême, même pour une simple bouchée qui disparaitra en une seule seconde.

Le « anko » ou crème de azuki est une de choses que plus j’aime de la cuisine japonaise. Je l’ai faite plusieurs fois même si ça prend un temps fou à la faire et je suis la seule à en manger à la maison. Mais j’en referai car je trouve que c’est très gourmand et beaucoup plus sain que la plupart de pâte à tartiner.

Vous pouvez trouver une recette ici.

les trois protagonistes du film de Naomi Kawase


Donc tout naturellement hier soir, quand je suis tombé sur « Les délices de Tokyo » , j’ai décidé de le regarder, capturée jusqu’à la dernière image. Quelle poesie infinie ce film, entre les cerisier en fleurs et les doryaki(s). Des histoires de solitudes, comme seulement les japonais savent en raconter (Murakami) et de tristesse. Et puis l’amour de la cuisine, dans chaque geste, dans la lenteur. Caresser les haricots azuki pour séparer les mauvais, remuer dans la casserole des centaines des fois, d’en haut en bas, faire couler la pâte à pancake sur la plancha en ronds parfaits.
On peut le revoir en Replay (et vous invite à le faire) sur Arte ou Arte.tv

Bonne vision. et bon appetit

Francesca Manna – thérapeute

Catégories
à voir au jardin cuisine

Herbar

Herbar

Je veux partager avec vous mon dernier coup de coeur. Il s’agit d’une émission tchèque simplement géniale: Herbář. (l’avantage de la page Facebook et la facilité de traduction!)

Kateřina Winterová, nous transporte dans son jardin, riche d’une variété incroyable de fruits, légumes et herbes, qui proviennent de graines anciennes et de toutes les parties du globe. Elle nous dévoile des recettes traditionnelles anciennes et des recettes modernes, saines et faciles à faire. Le tout agrémenté de nombreuses herbes et épices.

Elle a depuis peu crée un site Culina Botanica ou l’on peut trouver ses recettes et beaucoup d’autres choses (je n’ai pas encore tout exploré, c’est en tchèque!)

C’est vraiment la synthèse de tout ce que j’aime: la nature dans toute sa diversité, la bonne cuisine simple et saine, le respect des traditions et leur maintien, les belles choses (elle utilise d’ustensiles uniquement en matériaux naturels, beaucoup d’émail, du cuivre… un vrai régal pour le yeux!)
Je l’adore!


On peut le voir en France sur myZen.tv – Official. Moi je peux la voir gratuitement, grâce à ma freebox.

Francesca Manna – thérapeute

Catégories
cuisine phytothérapie

la bourrache

LA BOURRACHE

borago officinalis

Connaissez vous cette plante aux feuilles poilues et aux fleurs bleues en forme d’étoiles? Vous en avez surement vu dans les jardins, au bord d’un chemin.

Ici on l’arrache des jardin avec les autres « mauvaises herbes ». Alors quand l’année passée j’en ai planté plusieurs pieds au jardin les gens étaient plutôt surpris. Mais la bourrache est cultivé à bout alimentaire depuis le Moyen Age!

En Italie, mon papa en achète au marché ses feuilles pour les cuire comme des épinard. Elles sont délicieuses. Le gout est délicat et légèrement poivré. Mais ses vertus ne sont pas que gustatives! C’est un vrai trésor!

PROPRIETES THERAPEUTIQUES DE LA BOURRACHE

La bourrache contient des vitamine A, B, C et E et des acides gras efficaces pour la protection du système cardiovasculaire. des antocyanes. Elle a des propriétés diurétiques, émollientes, adoucissantes, sudorifiques.

LES FLEURS

Les fleurs de bourrache, en plus d’être super jolis, sont aussi comestibles! (elles ont un léger gout d’huitres!). On peut en mette dans les salades, ou sur du fromage frais. (attention à pas trop en abuser car

EN TISANE

Une infusion des fleurs de bourrache est l’idéale en cas de coup de froid, toux grasse, rhume, bronchite, On utilise une cuillère à soupe par tasse d’eau chaude, qu’on laisse infuser 10 min. On filtre et on peut boire jusqu’à 4 tasses par jour.

PLANTER LA BOURRACHE

C’est une plante spontanée, qui se ressème facilement. Mais moi je vous conseille de la semer, pour maitriser sa diffusion (elle est vite envahissante!). On peut récupérer les graines sur les fleures séchées.

AU JARDIN

La bourrache est un plante mellifère: ses fleurs attirent (et nourrissent) les abeilles. De plus elle éloigne du jardin les limaces, les escargot, la piéride et c’est aussi un anti-fongique pour les fraises. Les feuilles de bourrache sont parfaites comme engrais naturel pour la richesse en nitrates et potassium.

Pour en savoir plus:

L’HUILE DE BOURRACHE

Un autre chapitre devrait être dédié à l’huile qu’on peut extraire de la bourrache: c’est une des rares huiles à contenir l’acide gamma-linolenique, un précurseur des prostaglandines qui inhibe l’inflammation. En esthétique on peut appliquer l’huile sur la peau (effet anti âge, anti vergetures), les ongles (contre les ongles cassantes), les cheveux (pour les nourrir).

Francesca Manna – Thérapeute

Catégories
cuisine

La cecina

La cecina

Encore une fois je vous dévoile une petite recette ultra-rapide et ultra facile mais extrêmement gouteuse et qui plait même aux enfants! En plus c’est très sain!

Connaissez vous la cecina? Le nom vient de « ceci = pois chiche » en italien. Il s’agit d’une galette de farine de pois chiche et eau que l’on mange un peu partout en Italie (mais avec des noms un peu différents selon les régions)

la cecina - galette de pois chiche à l'italienne (Francesca Manna thérapeute)

Les ingredients:

  • farine de pois chiche : 180 g
  • huile d’olive : 6 cuillères à soupe
  • eau : 600 g
  • poivre
  • sel

Comment faire:

Mélanger dans un large saladier avec un fouet la farine avec l’eau et 3 cuillères d’huile. Laisser reposer le mélange quelque heure et enlever avec un écumoire la mousse qui va se créer à la surface. Rajouter du poivre et du sel

Huiler un plat à tarte avec 3 cuillères à soupe d’huile d’olive. Verser le mélange et mettre dans le four aux maximum. Laisser cuire jusqu’à quand vous verrez une pellicule se créer sur la surface. Poivrer légèrement et gouter tiède!

La recette (en italien) vient d’ici

Francesca Manna – Thérapeute

Catégories
cuisine

pancakes super rapides

pancakes super rapides

Les placards sont vides? Plus d’oeufs ni de farine de blé? Qu’est qu’on peut manger pour le petit déjeuner? ou pourquoi pas pour le gouter? Il y a une solution tout simple et délicieuse: des pancakes express!

pancake express
les pancakes express – Francesca Manna thérapeute

Qui me connait ou qui suit ma page Facebook Nella mia cucina sait que je ne me prends pas la tête avec des recettes compliquées. Mais celle-ci est vraiment dans les plus minimalistes et rapides!!!

Il faut tout simplement mélanger 1 tasse de farine d’épeautre avec 1 tasse d’eau et laisser reposer toute la nuit. Le lendemain on met une petite cuillère d’huile de coco dans une petite poêle (ou du beurre, si vous n’avez pas encore découvert la coco) et on fait cuire! voilà le tour est joué!

la recette vient de ce livre dont je vous ai parlé ici

Francesca Manna – Thérapeute

Catégories
cuisine

le kéfir

le kéfir: recette et propriétés

Le kéfir est une boisson légèrement pétillante obtenue par la fermentation du sucre.
Il existe deux sortes de kefir, l’un aux fruits et l’autre à base de lait. L’avantage dans les deux cas est que la fermentation pré-digère les sucres en les rendants bien plus digestes: les intolérants aux lactose peuvent boire du kéfir de lait!

kefir - francesca manna thérapeute
le kefir

Moi j’ai expérimenté la version avec les fruits.

Pour le faire on a besoin des grains (la mère) de kéfir qui a l’aspect similaire à des petits cubes transparents et un peu gélatineux. Ces grains sont composés de levures et des bactéries.

ingredients kefir - francesca manna thérapeute
ingredients

Les ingrédients:

  • quelques tranches de pommes bio (ou d’autres fruits que vous aimez)
  • quelques tranches de citrons bio
  • des fruits secs (moi j’ai mis des figues)
  • 1/2 cuillère à soupe de sucre complet bio

On pose les graines sur le fond d’un bocal ou d’une carafe d’une capacité d’au moins 1 l, on rajoute les fruits coupés en rondelle, les fruits secs et 1 ou 2 cuillerées de sucre. On rempli d’eau, on ferme et laisse reposer.

kefir aux figues - francesca manna thérapeute

Votre kefir est prêt quand les fruits secs remontent à la surface. Plus on le laisse reposer et moins la boisson sera sucrée (les levures vont digérer tous les sucres disponibles) et moins elle sera pétillante.

A ce moment il faut filtrer le kefir, si possible sans utiliser des ustensiles en metal, et on peut le conserver au frigo pendant 3 jours en bouteille.

On récupère les graines et on peut les garder « à repos » dans un pot fermé au frigo, en changeant l’eau tous les 3 jours. Les graines peuvent se multiplier à l’air et on peut les conserver très longtemps et prenant quelques précautions (bien le rincer regulierement et les nourrir de temps en temps avec du sucre)

Les bienfaits:

  • régénere la flore intestinale
  • facilite le transit
  • améliore la digestion

On peut en boire quand et combien on en veut, mais le mieux c’est d’en prendre un verre le matin à jeun, ou avant de manger.

On peut varier le gout en changeant les qualités et les quantités des fruits qu’on ajoute aux mélange. A vous de jouer!

Francesca Manna – Thérapeute

Catégories
cuisine zéro déchet

brownie veg

brownie veg

brownie aquafaba francesca manna

Je vous avais parlé déjà de l’aquafaba (si vous ne voulez pas aller lire l’article en entier je vous dis qu’il s’agit de l’eau des légumineuses), Cette fois je veux vous raconter des expérimentations que l’on en a fait pour vous (mais soyons honnête, surtout pour nos babines à nous). On a essayer la recette de ce super brownie veg. Malgré la réticence de mon homme à toute nouveauté en cuisine, je pense que cette fois il a capitulé aussi. Le résultat est un gâteaux super gourmand mais sans oeufs, ni beurre. En ces temps de confinement ça peut être une super solution de gouter vide placards (au malgré les placards vides!).

Ingrédients:

  • 100 g farine
  • 90 g + 40 g de chocolat noir
  • 30 g de noix
  • 100 g d’aquafaba
  • 45 g d’huile de coco
  • 70 g de sucre complet
  • 1 càc d’extrait de vanille
  • une pincée de sel

On fait d’abord fondre 90 g de chocolat à bain mairie avec l’huile de coco. Ensuite on mélange le sucre avec l’aquafaba et la vanille. Puis on rajoute la farine et en dernier le 40 g de chocolat qui restaient et les noix. Mélanger le tout et verser dans un moule carré ou rectangulaire. Faire cuire dans le four à 180° pour 25/30 minutes. Laisser refroidir environ 1h avant de le couper en morceaux et de le déguster

Le résultat est tout simplement sublime! le seul souci c’est que le gâteau était super riquiqui! Donc si vous voulez essayer je vous conseille (au minimum) de doubler les doses!

Francesca Manna – Thérapeute

Catégories
cuisine zéro déchet

une découverte: l’aquafaba

une découverte: l’aquafaba

aquafaba de pois chiches
l’aquafaba des pois chiches

Vous la connaissez peut être déjà, mais moi, depuis que j’en ai découvert l’existence j’ai envie d’essayer toutes les recettes qu’on peut faire avec!

Le nom vient de « aqua »= eau et « faba » = fève. Il s’agit tout simplement de l’eau de cuisson des légumineuses (le plus souvent les pois chiches, mais apparemment ça marche aussi avec toutes les autres légumineuses!). Une fois qu’on la laisse réduire un peu sur le feu il en résulte un liquide visqueux, constitué à 90% d’eau et à 10% de protéines, en tout similaire au blanc d’oeuf qu’il remplace parfaitement. On peut la monter en neige et l’utiliser pour faire des meringues, des macarons, des mousses au chocolat faciles diététiques et végétaliennes!!! On doit cette découverte à un français, Joel Roussel, en 2014 qui depuis a crée un blog où il recueille plein de recettes sur le thème.

Pour faire de l’aquafaba « maison »:

  • On fait tremper les légumineuses sèches (et bio) choisis pendant une nuit ou plus (jusqu’à 24h) dans de l’eau.
  • le lendemain matin on jette l’eau (dans les plantes, car il s’agit quand même d’une eau riche)
  • on fait cuire les légumineuses dans de l’eau non salé (jusqu’à les recouvrir) à feu doux pendant 1h30/2H. On arrive en fin de cuisson quand la légumineuse est tendre sous les dents
  • laisser refroidir le liquide de cuisson, qui va s’épaissir et prendre une consistance « gluante » et conserver au frigo
  • on utilise l’aquafaba froide
  • On peut la conserver au frigo jusqu’à une semaine. Quand elle « passe » elle prend une odeur forte qui rassemble à celle du poisson. On peut aussi la congeler et la garder ainsi jusqu’à 2 mois.

Une autre bonne raison de l’aimer c’est que elle pas chère et ça permet d’éviter du gaspillage alimentaire! On peut utiliser également l’eau qu’on trouve dans les pots de conserves de toutes les légumineuses!!!

On peut la consommer crue sans aucun risques, donc pas d’interdiction pour les femmes enceintes et bonjour aux meringues pour les intolérants aux ouefs et aux végétaliens!

Si vous souhaitez remplacer des oeufs dans des recettes traditionnelles voilà l’équivalence:

  • 1 blanc d’œuf = 2 cuillères à soupe d’aquafaba
  • 1 oeuf entier = 3 cuillères à soupe d’aquafaba.

Moi j’ai trouvé des autres recettes interessantes sur ce site et encore sur celui-ci. Et vous, vous en avez d’autres? qu’est ce que vous faites avec?

Francesca Manna – Thérapeute