Catégories
cuisine

brownie aux haricots

brownie aux haricots

Encore une recette de gâteaux. Et bien oui, j’ai recommencé! et c’est encore un brownie, vegan, (je vous avait déjà proposé une recette de brownie!), Cette fois il est même sans gluten, encore plus bon et plus léger! Aucune culpabilité à craquer! La recette parfaite à faire avec vos enfants pour les occuper pendants les vacances de la Toussaints.

brownie aux haricots francesca manna naturopathe

LES INGREDIENTS :

  • 400 g haricots
  • 2 cuillères à soupe huile coco
  • 2 cuillère à soupe de cacao amer
  • 100 g amande en poudre
  • 25 g de flocons d’avoine
  • 80 g de sucre complet
  • 100 g de chocolat noir
  • une pincée de sel

C’est super simple à réaliser: on met tous les ingrédients dans le mixeur et ensuite on renverse la pâte obtenue dans un plat à four! Il faut faire cuire 18 minutes à 180°.

Le tour est joué!

Ps: On peut remplacer les haricots par n’importe quel légumineuses, la poudre d’amande par de la noix de coco ou de la noisette en poudre. les possibilités sont infinies!

Francesca Manna – Naturopathe

Catégories
au cabinet naturopathie phytothérapie

la naturopathie

la naturopathie - francesca manna

Connaissez vous la naturopathie?

Lorsque j’en parle autour de moi il me semble que les idées sont confuses.

La naturopathie peut être considérée comme la médecine traditionnelle occidentale, même si employer le thème de médecine n’est pas approprié. Elle diffère de la médecine allopathique sous plein d’aspects.

Le naturopathe fait surtout de la prévention et de l‘éducation à l’hygiène vitale. Ne soigne pas les maladies, mais accompagne le malade, dans sa globalité. Elle agit sur ce qu’on appelle le terrain. Les symptômes ne sont pas supprimés mais ils sont écoutés comme des signes que le corps nous donne pour manifester un déséquilibre dans sons fonctionnement.

En s’approchant à la naturopathie il faut avoir envie de se remettre en jeu, de modifier ses habitudes, car seulement avec de l’investissement personnel (je parle d’envie et non pas d’argent) et de la motivation on peut obtenir de bons résultats. En naturopathie ce ne sont pas les « médicaments » qui vont guérir mais un ensemble de changements qui doivent s’installer de façon durable d’abord dans sa tête et après dans sa vie, pour retrouver une vie plus saine.

Selon la naturopathie le corps, lorqu on le laisse s’exprimer, retrouve tout seul l’équilibre, et donc la santé. Il faut seulement savoir l’écouter et lui donner un petit coup de pouce, en se débarrassant des toxines, des polluants alimentaires et de l’environnement.

Les instruments de la naturopathie sont l’alimentation, l’activité physique, la respiration, la relaxation, la gestion des émotions, les massages.

Quand il y a besoin d’aider le corps dans son processus d’auto-guérison on utilise des plantes, sous forme de tisanes, des décoctions (phytothérapie), d’huiles essentielles (aromathérapie), de macérât de bourgeons (gémmothérapie), des produits de la ruche, des élixirs (les Fleurs de Bach).

Moi j’ai commencé à m’y intéresser il y a quelques années et depuis ça m’a bien aidé à trouver une cohérence dans ma vie, entre le besoin d’une vie saine, l’envie de toujours d’apprendre et le respect pour l’environnement.

Je me suis formée pendant plus de trois années, j’ai fait des nombreux stages et je continuerai à me former, car on en sais jamais assez. Mais maintenant j’ai eu mon diplôme et je pourrais vous guider sur ce chemin, lorsque vous en aurez envie.

N’hésitez pas à me contacter pour toutes demandes complémentaires et pour prendre rdv

Francesca Manna – Naturopathe

Si non, vous pouvez lire comment vous parlent de la naturopathie :

Catégories
livres naturopathie

magnesium: fonctions, sources et compléments

LE MAGNESIUM

Le magnesium est un des minéraux les plus importants pour notre organisme. Il est responsable de la régulation du rythme cardiaque, de la transmission de l’impulsion nerveuse, du fonctionnement musculaire. Il est essentiel pour maintenir l’équilibre acido-basique de notre corps et il nous aide à nous débarrasser des métaux lourds.

Dans notre société contemporaines il arrive que la plupart de nous est carencé. La cause est notre alimentation qui s’est appauvrie en fibres (céréales, farines et sucre raffinés) et qui subit l’appauvrissement des sols. Parfois la carence est du à une mauvaise assimilation au niveau intestinal (le microbiote doit être en super forme!). Alors que le stress augmente nos besoins en magnesium!

Quels sont les symptôme en cas de carence de magnesium?

  • crampes
  • fatigue
  • irritabilité
  • fatigue
  • perte d’appétit
  • migraines
  • anxietè
  • rythme cardiaque anormal

Le magnesium est naturellement fourni par l’alimentation. Les éventuels excès sont facilement éliminés par l’urine.

Les sources alimentaires de magnesium:

  • chocolat noir (et bien oui!)
  • farines et pains complets
  • légumineuses (lentilles, pois chiches etc)
  • oléagineuses (noix, noisettes, amandes etc)
  • certaines eaux minérales (Hépar par exemple)

Si on arrive pas à combler nos carences par l’alimentation on peut faire une cure de magnesium. Il est disponible sous plusieurs formes. Je vous parle ici de celles que je connais et je pratique, mais ils en existent encore d’autres, très bien expliquées dans cet article sur Alternative Santé.

LE NIGARI

Le nigari c’est du chlorure de magnesium issu de la mer. Il se presente sous forme de paillettes blanchâtres. Ce n’est pas cher et on peut le conserver longtemps.

On peut faire de cure préventives, régulièrement, en mettant 20 g dans une bouteille d’eau. Je vous conseille de la laisser au frigo, car le boire froid ça atténuera un peu le gout pas vraiment agreable du nigari. Il faut boire 1/2 verres par jour, idéalement le matin à jeune.

IL ne faut pas s’inquiéter si après avoir démarré la cure de nigari on a un peu de diarrhée. Pour pas agréable que ça soit, ça fait partie de l’action nettoyante du produit et ça disparait au bout de quelque jour. Le nigari aide à réguler le transit pour les personnes à tendance un peu constipé et il y en a qui l’utilisent comme purge.

On peut l’appliquer sur le peau en solution pour soigner de l’acné ou le dissoudre dans le bain pour soulager les muscles. Pour en savoir plus allez lire l’article de Chris Martin-Passalacqua sur Nana-turopathe

LE MAGNESIUM TRANSCUTANE (ou huile de magnesium)

C’est une autre forme de magnesium fortement biodiosponible, c’est à dire que notre corps l’assimile très bien. Ca se présente comme un gel, qu’on peut appliquer sur le ventre ou sur les membres. Le magnesium est directement absorbé par la peau, rejoins la circulation sanguine sans passer par les intestin, sans inconvénient sur le transit, ni maux de ventre. Si ce n’est que en cas de forte carence l’application ça peut être un peu piquante! (on peut ressentir des légers picotements, tout à fait normaux!)

On peut en acheter ici

Sources:

Francesca Manna

Catégories
cuisine naturopathie

le pain au sarrasin fermenté

le pain au sarrasin fermenté

J’ai pris gout à la fermentation et, après avoir fait quelques conserves, j’ai voulu essayer la recette du pain au sarrasin fermenté du livre « Je découvre la fermentation: du vivant dans mon assiette! » de Hélène Schenberg et Louise Browaeys aux Editions Terre Vivante.

La fermentation est une méthode de conservation très ancienne qui revient « à la mode » pour son intérêt culinaire et nutritionnel. La fermentation rend les aliments plus digestes car elle provoque la formation d’enzymes qui vont pré-digérer les molécules les plus complexes et la qualité nutritionnelle de l’aliment est enrichie.

Le désavantage, pour les personnes qui la dégustent pour la première fois, c’est le gout surprenant, légèrement acidulé, qui peut déstabiliser.

pain au sarrasin fermenté

ingredients:

  • 500 g de graines de sarrasin non grillées
  • 220 ml eau
  • sel
  • huile d’olive (pour huiler le plat)

Il faut recouvrir le sarrasin d’eau et le laisser reposer au moins 12h. Après on le rince bien et on enlève le gluant qui en est ressorti (c’est des mucilages).

On met le sarrasin dans un robot et on le mouline avec l’eau et le sel jusqu’à obtention d une pâte lisse. La pâte doit rester au chaud. Moi j’ai été confiante, mais je ne pense pas que chez moi il faisait assez chaud et pour des circonstances imprévues j’ai laissé la pâte plus que 12h.

Le résultat :

La pâte n’a pas levée comme prévu (elle devait doubler de volume et mousser). J’ai quand même essayé la cuisson: il faut faire chauffer le four à 200° et enfourner quand la temperature est atteinte et baisser tout de suite à 180°. Il faut laisser cuire 1h.

Verdict:

Personnellement j’ai aimé. Ce n’est pas véritablement du pain comme on en a l’habitude. Ca rassemble plus à du pain de seigle, comme on en mange dans le nord Europe. Il est souple mais pas aéré, du coup on peut bien le tartiner et il se conserve longtemps. Son gout est prononcé, un peu âpre.

Le reste de la famille (et les amis qui ont gouté) n’ont pas accroché du tout. Donc il est tout pour moi!

Francesca Manna

Catégories
Non classé

la fin de l’été//bienvenue à l’automne

la fin de l’été// bienvenue à l’automne

Depuis toujours, la fin de l’été s’accompagne pour moi à une certaine mélancolie. Les ombres se font plus longues et les journées plus courtes, Le soleil est plus doux, la nature se prépare à changer de couleurs et à prendre ses habits d’automne. Le jardin commence à donner moins de fruits et légumes. Les vacances sont lointaines et les premiers bobos de la reprise apparaissent. On passe de l’insouciance des vacances aux responsabilités du travail et de l’organisation de la routine familiale.

petits cailloux francesca manna

Mais en grandissant j’ai appris à me dorloter dans cette sensation de légère tristesse, à en trouver la douceur et à en apprécier les nuances. La vie en montagne, où les saisons sont si évidentes, est une bonne école de vie pour apprendre à vivre le moment présent et à suivre la nature dans son évolution. Ici on devient vraiment part de la Nature, on baigne dedans.

Chaque mois a ses caractéristiques et on l’apprécie pour ça. Septembre est le mois de la reprise de l’école. Les enfants sont heureux et les parents encore plus. Ca sent les cahiers tout neufs et les crayons encore à tailler. La foret est humide et pullule de champignons. On laisse les glaces dans le congélateur et on préfère boire une tisane chaude.

J’adore le replis sur soi des mois plus froids. M’exposer à ce soleil qui ne brule plus, mais qui réchauffe quand même. Je guette l’apparition des feuilles jaunes et rouges sur les arbres avec émotion. Même la pluie me plait, et pas seulement pour sauter dans les flaques (avec des bottes en caoutchouc, svp!). Cette odeur de terre et de mousse qui se dégage quand la pluie est finie me rempli les poumons de bonheur.

Et vous, aimez vous l’arrivée de l’automne?

Francesca Manna

Catégories
Non classé

tarte à la tomate

tarte à la tomate

Des tomates, des tomates. Nous les avons tellement attendues et elles arrivent toutes au même temps. On en fait des grandes salades, les plus patient(e)s des coulis et toutes les recettes sont bienvenues pour pas s’en lasser. Ma dernière expérience a été faire une tarte à la tomate. Je vous partage la recette (super simple)

tarte à la tomate

pour la pâte:

  • farine semi-complète
  • eau
  • huile d’olive
  • sel

+

  • tomates
  • moutarde
  • basilic

Il faut préparer d’abord la pâte qui doit être souple mais pas collante (je ne vous mets pas de doses car moi je fait au pif!). On la étale avec les doigts dans un plat à tarte. On badigeonne le fond avec de la moutarde, ensuite on dispose des tomates coupées en tranches assez fines, on verse de l’huile d’olive, des feuilles de basilic hachées, du sel, du poivre. Il y en a qui mettent aussi du fromage rapé, moi j’en ai pas mis.

Hop, au four! et avec une petite salade verte le repas est prêt!

Je vous met aussi une petite sélection de recette à base de tomates (qui sont da ma liste « à essayer »):

Et vous? qu’est ce que vous cuisinez avec vos tomates?

Francesca Manna

Catégories
aromathérapie au cabinet au jardin cuisine naturopathie phytothérapie zéro déchet

magazines addicted

magazines addicted

Je suis une passionnée de journaux et revues depuis toute petite. J’aime bien regarder, explorer, feuilleter et lire! Depuis quelque temps j’essaie de limiter au minimum mes achats chez le marchand de journaux pour réduire mes déchets papier et de faire profiter de mes lectures à d’autres que moi en déposant les magazines lus dans les boites à dons ou boites à livre autour de chez moi. Mais il y a certains magazines dont j’ai du mal à me passer (et à me séparer) et ils sont tous liés à mes études en naturopathie et à ma quête d’une vie plus saine et écologique:

Photo by Annie Spratt on Unsplash

  • Slowly Veggie était un journal de cuisine saine et vitaminée, une vraie mine de recettes! Je l’avais découvert en Italie et je garde précieusement tous les numéros, car selon la saison et l’humeur les gouts alimentaires peuvent changer. Depuis peu il a fusionné avec Saveurs, un autre magazine de cuisine, pour donner lieu à Saveurs Green mais je n’ai pas encore découvert cette nouvelle formule //4,95€ par numéro. Sortie bi-mensuelle//
  • Plantes & Santé: un journal qui peut intéresser tout le monde, mais particulièrement riche pour ceux qui font des études de phytothérapie pour toutes les recettes et indications fournies. Les recettes de cuisine sont aussi très interessantes! Il vaut largement son prix et on trouve souvent des promos pour les abonnements //4,90€ par numéro. Sortie mensuelle//
  • Naturelles: un magazine au look capturant et en papier recyclé, avec des dossiers sur des sujets spécifiques et toutes les solutions naturopathiques que l’on peut proposer. A mon avis ça reste un peu cher, mais si le sujet est interessant ça vaut le cout! //7,50€ par numéro papier. 4,90€ par numéro en version numérique Sortie tri-mestrielle//
  • Rebelles Santé: une petite revue indépendante aux sujets très variés, concernant la santé, mais aussi le jardin, la cuisine etc. Les conseils sont issus de multiples disciplines: lithothérapie, aromathérapie, tai chi etc. //4,20€ par numero. Sortie mensuelle//
  • Alternative Santé: un petit feuillet sans images mais dense en informations. On le paye un peu cher à cause du manque de pub (dont on se passe bien). /5,95€ par numéro. Sortie mensuelle. En ce moment l’abonnement est à 24 pour la version 100% numérique //
  • Flow : un magazine hollandais qui uni un graphisme très créatif et des sujets culturels, zen. Tellement beau et il fait tellement du bien! //7,90€ par numéro. Sortie mensuelle//

Vous trouverez la plus part des ces magazines dans la salle d’attente dans mon cabinet (en ce moment on va peut être éviter).

Et vous? des magazines interessants à me conseiller? quelles sont vos lectures papiers?

Francesca Manna

Catégories
Non classé

petite citation du vendredi

petite citation du vendredi

citation Mikao Usui

Francesca Manna – thérapeute

Catégories
naturopathie

le brossage à sec

le brossage à sec #drybrushing

J’ai découvert le brossage à sec un peu par hazard, lors de mes études de naturopathie. J’ai tout de suite été curieuse. Le principe est simple: on se frotte le corps avec une brosse sur la peau sèche. Il parait qu’il s’agit d’une pratique extrêmement ancienne qui nous vient de l’Inde et de la médecine ayurvedique, on l’appelle « gharsana« .

Ca fait mal?

Et bien non, c’est même plutôt agréable, je dirais. Il faut dire que j’ai une peau assez épaisse et que je ne crains pas les massages énergiques.

Si ça vous fait mail c’est qu’il y a quelque chose qui n’a pas été fait correctement.

Dans quel but?

  • enlever les peaux mortes, comme avec un gommage, mais à sec et retrouver une peau toute douce
  • libérer les pores pour qu’ils puissent éliminer correctement les déchets
  • tonifier les tissus et les raffermir
  • réactiver la micro circulation sanguine et lymphatique
  • aider à la cicatrisation et atténuer le cicatrices anciennes (et les vergetures qui en font partie)
  • soulager la sensation de jambes lourdes
  • c’est énergisant

En pratique, comment on fait?

Il faut, bien sur, avoir une brosse.

Il en existe de différentes formes et matériaux. Je vous conseille de choisir avec des fibres naturelles. La dureté des poils dépend de votre type de peau. Il faut que ça reste un plaisir et que le brossage ne vous marque pas la peau.

On en trouve avec des lanière pour faciliter le maintien dans la main ou d’autres qui ont un manche en bois afin de pouvoir atteindre tout seul le dos.

Quand?

  • le matin
  • avant la douche
  • après le sport
  • avant de mettre une crème raffermissante, ou un autre traitement car il sera mieux absorbé!
  • au moins une fois par semaine, mais idéalement il faudrait le faire 5 minutes tous les jours!

Comment?

On se masse des pied en remontant vers le haut. Il faut procéder par mouvement circulaires et insister là où la peau est plus épaisse et aux endroits où il y a de la cellulite. On glisse en suivant le circuit sanguin, on suit le chemin de la lymphe on s’attarde sur les ganglions. Il faut faire attention au décolleté (il parait que la peau est très fine à cet endroit) et on ne masse pas le visage. Mais on peut aller partout ailleurs.

On peut brosser aussi les enfants et en faire un jeux du coucher ou du réveil!

ATTENTION!

C’est quand même déconseillé en cas de fièvre et aux personnes qui souffrent d’hyperthyroïdie, des tromboses, lymphoma et/ou oedème cardiaque, en cas des problèmes cutanés (eczema, psoriasis, boutons, éraflures, cicatrices trop fraiches etc)

Pour en savoir plus:

Francesca Manna – thérapeute

Catégories
au jardin cuisine phytothérapie

mon ami de l’été, monsieur le basilic

mon ami de l’été, monsieur LE BASILIC

Mes étés ont l’odeur et le gout du basilic.

Ce n’est pas l’été sans une salade de tomates aromatisées avec quelques feuilles de basilic fraichement cueillies. Encore mieux, j’en fait le condiment pour des pâtes (complètes, svp!) avec une bonne mozza de bouflonne.

J’aimerais bien emporter tout le temps avec moi cette odeur si agréable. Ils le savent sentent bien mes voisins, chez moi il y a du basilic partout et on le sent de loin! Sur le balcon, en terrasse, dans le composteur, au jardin.

Pour que la plante fasse le maximum de feuilles il faut méticuleusement lui enlever les petites feuilles du sommet dès qu’elles apparaissent (pour éviter qu’elle « monte en graine »). Du coup, je coupe, je coupe et son arôme se diffuse dans l’air et empreigne mes mains.

Il ne faut pas oublier qu’en plus d’être une herbe aromatique à l’odeur et aux gout si agréables, le basilic a aussi des propriétés médicinales:

  • aide à la digestion, permet d’éliminer les gaz de l’estomac et de l’intestin et assaini les infections intestinales
  • est anti-spasmodique, calme les angoisses, les insomnies et toutes les troubles d’origines nerveux
  • a des propriétés expectorantes et aide à combattre rhume et toux grasse
  • son odeur est anti moustique et repousse aussi les mouches! des plantes sur le balcon devraient suffire, mais si non, on peut le diffuser en l’huile essentielle
basilic vert
le basilic sur mon balcon

sublimer le basilic et le conserver pour l’hiver: LE PESTO

Je suis italienne alors pour moi le basilic = pesto. De plus le pesto est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour bénéficier de son gout tout au long de l’année. Une petite cuillère agrémente des simples patates cuites à l’eau, un poisson en papillote etc et nous ramène le temps de quelques bouchées en été.

La recette italienne traditionnelle le voudrait fait avec de l’ail, des pignons de pin, du sel, de l’huile d’olive et du pecorino.

Perso je ne met pas de fromage dedans, en préférant le rajouter quand je m’en sert. Le fromage peut faire fermenter la conserve plus facilement.

Que mes amis de Genova ne m’en veuillent pas, je me suis permise de remplacer les pignons par des noix de cajou, des graines de courges ou de tournesol. Ce qui a permis à ma maman de le manger à nouveau, malgré ses allergies alimentaires.

Je garde les pots de pesto au congélateur. Une fois je ne l’avais pas fait et j’ai fait l’amère découverte de les trouver explosés! quel gachis! et je ne vous dit pas pour nettoyer toute l’huile….

basilic violet
le basilic violet

Et vous? Quelle odeur a votre été?

Francesca Manna – thérapeute